Déclaration de fondation du mouvement ” Sahraouis Pour la Paix “

Partager sur les réseaux sociaux

Au vu des résultats du XVe Congrès du Front Polisario, il est devenu évident que le système ou le mouvement politique qui a dirigé les destinées de notre peuple au cours des 50 dernières années est épuisé et n’a pas la capacité de se renouveler ni la volonté de s’ouvrir aux idées ou de nouvelles initiatives qui sortent notre peuple de tunnel sombre vers un avenir meilleur, un avenir de liberté et de progrès.
Toutes les initiatives et tous les efforts à cet égard ont fini par se heurter à l’intransigeance et à l’arrogance d’une vieille direction aisée dans l’autoritarisme et l’anti-démocratie.
Aujourd’hui, après un demi-siècle d’attente, de souffrances et douleurs, de rêves et d’incertitudes et de tant d’ opportunités gaspillés, le moment est venu de prendre des décisions audacieuses et courageuses.
La stagnation persistante et le manque de perspectives pour résoudre le problème sahraoui, nous obligent à repenser notre chemin. Aussi l’exil sans fin, la crise humanitaire et sociale, la détérioration des conditions de vie de notre peuple. À tout cela s’ajoutent les témoignages de quelques survivants de la répression dans les prisons du Polisario, qui décrivent un passé marqué par la brutalité, la torture et les exécutions extrajudiciaires, en bref, des violations des droits de l’homme qui, à ce jour, leurs auteurs continuent de jouir d’une impunité absolue. Ces événements ont fini par discréditer et délégitimer le Polisario en tant que seul représentant du peuple sahraoui.
L’ancrage de la vieille garde dans les organes du pouvoir et son opposition farouche à toute idée de changement ou de renouvellement intérieur ont été évidents dans les résultats du dernier congrès.
Le point culminant d’un long processus d’échanges et de débats exhaustifs, les soussignés ont décidé d’entrer dans une phase avancée de la lutte pour les droits et libertés de notre peuple, se proclamant comme une force politique autonome sous le nom du Mouvement “Sahraouis pour la paix” (MSP). )
A partir de ce moment, nous appelons tous les Sahraouis, à l’intérieur et à l’extérieur du territoire, à rejoindre la nouvelle organisation politique et à participer sans exclusions ni discrimination d’aucune sorte, assumant ensemble ce nouveau défi dans la lutte pour la liberté, le bien-être et la dignité. de notre peuple.
Le nouveau projet politique est né avec la vocation de représenter les sensibilités et les opinions de secteurs importants et divers de la population sahraouie non identifiés avec les positions et projets politiques et idéologiques du Front Polisario. Il s’agit évidemment d’une expérience sans précédent qui rompt avec l’ancien modèle totalitaire et radical du Polisario et introduit dans la société sahraouie la culture de la diversité politique et du multipartisme qui manquait tant pour atteindre les niveaux de développement et de modernité du XXI siècle.
Mais c’est avant tout une option politique qui mise sur la voie pacifique et aspire à occuper la place qui lui revient en tant que nouvelle référence politique sur la scène. Il est en outre encouragé par une volonté ferme et sincère d’exercer des influences positives et de contribuer, par des approches alternatives, à la recherche d’une solution de compromis viable et durable au problème du Sahara occidental. À cet égard, le MSP enverra des communications à toutes les parties concernées, directement ou indirectement: l’ONU, l’UA, l’Union européenne, l’Espagne, le Royaume du Maroc, le Front Polisario, l’Algérie, la Mauritanie, la France, les États-Unis …
Pour le Mouvement sahraoui pour la paix (MSP), le règlement du conflit qui, depuis des décennies, hypothèque la paix, l’intégration et le développement des peuples du Maghreb arabe, est une nécessité historique car il ouvrira une étape de détente et la prospérité qui va se redresser au profit du peuple sahraoui et des autres peuples de la région. Elle doit également permettre la réouverture des frontières, supprimer le mur du Sahara occidental et affecter une partie des dépenses militaires au bien-être des peuples et à la lutte contre le terrorisme, les réseaux de trafic de drogue et le crime organisé.
Pour cette raison, cette solution doit résulter d’un accord politique entre les parties, assorti de garanties internationales et d’options d’autodétermination. Il doit également envisager un plan de reconstruction global, le lancement de nouveaux projets de développement et d’infrastructures socio-économiques et enfin le retour des réfugiés sahraouis dans des conditions de liberté et de dignité.
Parmi les principes et valeurs assumés par MSP, la défense de la coexistence, de l’égalité, de la répartition équitable des richesses, ainsi que la protection des droits humains, économiques, sociaux et culturels de la population sahraouie.
Le slogan de MSP sera Paix, Justice et Concord.
La nouvelle force politique organisera sa première convention ou congrès national dans un délai ne dépassant pas 24 mois. Pendant cette période, un comité politique composée de treize (13) membres en assurera la gestion. cette Commission élira parmi ses membres un Premier Secrétaire chargé de planifier et de gérer provisoirement les affaires du MSP en coordination avec la commission politique.
Le premier secrétaire s’appuiera également sur les avis et recommandations d’un comité consultatif composé des chefs des commissions.

-Commission des statuts et de la documentation.
-Commission des relations extérieures
-Commission de communication et travail de proximité dans tous les domaines.
-Commission de la discipline et des adhésions.

Liste des fondateurs :

22 avril 2020
Comité d’information et de communication du MSP

Partager sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *